logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/11/2007

23 - NUIT EPIQUE !

 

Ce matin, après une nuit réparatrice, petit déjeuner et petits soins, arrivée du Kiné.

 

C’est un autre, jeune et sympathique. Nous allons vous lever me dit-il cela sera plus facile pour moi.

 

Et bien soit, levons-nous ! C’est la première fois que je remets les pieds par terre depuis l’opération. Ca tourne et sa tangue comme si j’avais bu une bouteille de champagne.

 

Il me fait asseoir sur une chaise et passant derrière moi, me fait travailler la respiration tout en exerçant des mouvements sur ma cage thoracique.

Un petit quart d’heure de ce travail, et retour au lit. Je suis épuisé.

 

Il me quitte en me recommandant de bien faire mes exercices avec ma bouteille ; vous vous rappelez, faire des bulles…  C’est très important, c’est comme ça que vous retrouverez votre capacité respiratoire me dit-il.

 

Heureusement, la longue pratique de la plongée et de la chasse sous-marine, m’a apportée un

 développement respiratoire peut-être supérieur à la moyenne.

Le reste de la journée ce passe gentiment, entre repos et conversation avec mon voisin de chambrée.

 

Ou cela va ce gâter, c’est la nuit.

 

En générale, il n’est pas possible d’envisager se reposer avant 22, 23 heures, au dernier passage de l’infirmière de nuit venant faire toute ses vérifications matériel.

Il est vrai, que déjà à cette époque, le manque de personnel, même dans un établissement de cette catégorie, ce fait sentir.

 

Elles sont deux pour s’occuper de tout l’étage, avec des patients qui nécessitent quand même un maximum d’attentions.

 

C’est donc vers deux heures du matin, que commence la « java ».

 

Dans ce type d’intervention, il n’est pas rare d’avoir des personnes qui ont  des retours d’anesthésie pour le moins bizarre, en gros, ils « pètent un plomb » et c’est ce qui arrive à un voisin de la chambre d’à côté.

 

C’est un monsieur d’un certain âge, qui,  a décidé de renter chez lui, tout simplement. Comme ça, en pyjama et en pleine nuit !!!

 

L’infirmière de garde essaie de le résonner, mais rien n’y fait, ce dernier aurait même l’intention de l’étrangler !!! Enfin, c’est ce que nous entendons au travers de la cloison.

 

Vu l’intensité du problème, elle appelle au secours et des infirmiers de l’étage du dessous, arrivent à sa rescousse.

 

L’autre phénomène décide alors de passer par la fenêtre pour leurs échapper !!! Vous voyez le tableau …

 

A vrai dire, nous on n’est pas très rassurés par ce que l’on entend, car si il arrive à ses fins, et passe par les balcons, il arrive directement chez nous ! Et on ne risque pas de l’arrêter vu que l’on est comme d’habitude, pleins de fils et de perfusions ?

 

Comme on dit, on balise un brin.

 

C’est infernal comme les choses prennent une importance dramatique, quand on est immobilisé et sans ressources.

 

Enfin après un long moment, ils arrivent à le maîtriser. Ils le remettent dans son lit et l’attache. Sage précaution…

 

Notre infirmière vient nous rassurer gentiment, et nous pouvons enfin essayer de reprendre le cours normal de notre repos bien mérité.

 

Encore un souvenir qui vous reste en mémoire toute votre vie.

 

                                                          

*****

 

 

 

 

07/11/2007

9 - MA VIE (Chapitre 3)

Au moment ou je rencontrais Richard, son père tenait depuis de nombreuses années, un magasin de vente de meubles à Asnières.
Atteint d'une grave maladie, il avait du être amputé d'une partie du pied et malgré une chaussure orthopédique, sa mobilité et surtout son morale, en avait pris un sérieux coup. Aussi, Richard décida avec son accord, et, après une période d'essai, de me confier la responsabilité du magasin.

Ce fut donc ma première grande expérience de la vente. Ma vie changea complètement du jour au lendemain.

L'époque était favorable au commerce, les gens faisaient de plus en plus souvent construire, et la décentralisation vers les banlieues proches de Paris, apportèrent un potentiel d'acheteur non négligeable.

De plus Richard savait bien acheter et nous avions toujours un choix et des prix qui attiraient le chaland. Le travail était plus dur qu'à la banque, compte tenu des horaires et des Dimanches matin ou il fallait ouvrir à cause du marché mais le contact et mon envie de convaincre, me faisait aimer de plus en plus ce métier, et, autre point non négligeable, je gagnais beaucoup mieux ma vie.


A l'époque soit en 1977, j'arrivais à plus que doubler mon ancien salaire et c'est d'ailleurs grâce à cela, que je pourrais m’offrir, de belles voitures, d'agréables voyages et plonger sur les plus beaux fonds du monde. Avec 15.000 Frs, on faisait pas mal de choses…
A ce propos, notre petit groupe de plongée était inséparable et dès que nous le pouvions, nous partions soit chasser en Bretagne, soit plonger en Corse ou sur la côte d'Azur dès qu'un week-end prolongé pointait son nez.

Ma vie de vendeur se poursuivra jusqu'à mon accident cardiaque, dans différents domaines et multiples produits avec toujours la même rage de convaincre et le plaisir de voir ou revoir un client satisfait.

C'est un dur métier que celui de commercial car il faut donner beaucoup de soi-même. Quelque soit vos propres problèmes, vous devez être de bonne humeur, avoir le sourire, écouter votre client afin de l'orienter vers le bon choix. Garder à l'esprit qu'un client satisfait est un client qui revient, voir même qui vous en amènera d'autres.

C'est votre "Portefeuille" et il faut savoir le garder et le faire prospérer ; là, est l'art de la vente.

Je vous passerai les nombreux produits qu'il m'a été donné de vendre et les anecdotes qui ont pigmentés ma vie, car il serait facile dans faire un autre ouvrage.

En 1995, je créerais même ma propre société ou je ferais un malheur avec ce merveilleux petit bout de métal appelé PIN’S et dont sur le plan publicitaire, en ai été un peu le créateur. On en reparlera un peu plus tard.


*****

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique