logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/11/2007

14 - LE DILEMME.

A partir du jeudi 20 et jusqu'au lundi 24, va se poser à ces Messieurs les cardiologues, la grande question : Que faire de ce cas ?

Tout les matins et ce, pendant ces cinq jours vont défilés devant mon lit toutes les sommités cardiologique de l'hôpital, le grand patron et ses quatre confrères. De plus lors de cet infarctus, mon cœur a souffert d'un manque d'irrigation, et la pointe du muscle cardiaque est nécrosée, ce qui m'oblige à une grande prudence.

Il faut dire qu'il y a de cela dix ans, les opérations à cœur ouvert, n'étaient pas si fréquentes, le taux de réussite étant peu élevé.
Nous n'en étions pas arrivé aux techniques d'aujourd'hui ou certain pontage ce font sous chirurgie peu invasive, à cœur battant et, bien souvent en ne pratiquant que des incisions minimes. On utilise généralement cette technique dans les cas ou seul un voir deux pontages sont nécessaires et de préférence sur la face antérieure du cœur.

Certain vont sûrement me poser la question, si cela fait dix ans, pourquoi nous en parler que maintenant? Simplement l'Internet balbutiait, et les blogs n'existaient pas!

Bon revenons à mon petit cœur: donc personne ne voulait prendre un tel risque à l'hôpital ou j'étais, donc ces Messieurs cherchèrent le spécialiste du moment qui voudrait bien s'occuper de mon cas.

Heureusement pour moi, ce phénomène de la chirurgie cardiaque existait bien, et de plus acceptait de tenter sur moi ce quadruple pontage. Ouf!
Il est aujourd'hui une référence en la matière et officie dans une clinique spécialisée en chirurgie cardiovasculaire.

Cet établissement (1) est devenu mon deuxième chez moi, y étant avoir été opéré sept fois …

J'ai ma carte de fidélité, la prochaine opération est offerte !!! Le plus tard sera le mieux.

Je serai donc transféré dans ce charmant établissement le 25 mars 1997 à 15 heures, chambre 108 P (qui dit P dit en s'en souvient côté porte…) J'en vois au fond qui ne suivent pas !!!

Là, pendant trois jours, je vais subir tout les examens possible et imaginable avant ce genre d'intervention : Doppler, radio des poumons, des dents, des sinus, enfin tout ce qu'on peut radiographié. Electro-encéphalogramme, test de capacité pulmonaire, examens sanguins et surtout un que je vous recommande particulièrement, surtout si vous êtes du genre douillet: les gaz du sang! Alors ça, c'est quelque chose je vous le dis, je ne suis pas du genre à me plaindre, là, j'ai quand même failli tomber dans les pommes.

On vous pique dans l'artère sur la face interne du poignet, le seul problème et que cette artère est toute petite et même les meilleurs s'y reprennent souvent à plusieurs fois avant de la trouver. Un vrai plaisir ….

Ces examens se poursuivront jusqu'au 27, l'opération devant avoir lieu le vendredi 28.

Je vous laisse présager du prochain épisode …


(1) Il ne m'est pas possible de donner les noms et coordonnés de l'établissement sur le blog, néanmoins pour ceux qui le souhaiterait, je vous les donnerais avec plaisir "hors antenne!"

****

10/11/2007

12 - CONTE DE FEES

Mercredi 19 –

Toujours sur mon lit, bloqué par cette jambe que je ne peux bouger, je pense….Si si cela m’arrive !
Et à quoi je pense, à ces merveilleux contes de fées qui commencent toujours de la même façon : Il était une fois ….

Donc, il était une fois, quatre Fées : La première, la fée Cholestérol, petite et grassouillette, qui passe généralement ses vacances dans les artères, et y laisse ses ordures … (pas très écolo, la fée !).

La deuxième, la fée Nicotine, qui non contente de s’infiltrer dans vos poumons, ne délaisse pas non plus vos artères en les durcissants.

La troisième, la fée Tension, qui se fait une joie de vous mettre la pression, et de vous énerver pour un rien. Stressante la fée je vous le dis.

Enfin, la fée Hérédité, qui se charge de vous laisser un petit souvenir de vos parents pour l’avenir.

Et bien moi, vous ne le croiraient sûrement pas, j’ai une chance incroyable : Elles étaient toute les quatre au-dessus de mon berceau avec ce petit sourire goguenard et me disant : Tu verras on se retrouvera dans cinquante ans !

Et bien oui, elles étaient bien au rendez-vous, les garces … Et de plus elles n’ont pas fait dans la dentelle, elles m’ont bien pourris le système cardiovasculaire, à tel point que je passerai les dix années suivantes, de blocs opératoires, en table d’opération de toutes sortes.

Enfin, on ne va pas pleurer, je suis vivant et je suis la en train de vous raconter mes petites misères alors qu’il y a bien pire que moi.
Le seul problème dans cette histoire, c’est que moi, c’est moi et que je vis avec une épée de Damoclès au dessus de la tête et ne sait jamais à quel moment elle va me tomber dessus.

(L’épée de la dame au clebs comme disent certains).

Chaque matin, je me lève en regardant mon rayon de soleil (ma petite femme) et ne sais si je ne vais pas terminer cette journée dans un bloc opératoire. Et je sais de quoi je parle : Sept opérations en dix ans, ça à tendance à vous mettre les boules non ?

Enfin si je peux vous donner un petit conseil, la cigarette laissez tomber, les repas bien riches et bien arrosés, allez-y doucement, et pour la tension, restez cool si possible.

Demain sera un autre jour …


****

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique