logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/11/2010

POLICE BELGE !!!!!

CELLE-CI, N'EST PAS UN MONTAGE .....

Police Belge.jpg


 

18:32 Publié dans Photos | Lien permanent | Commentaires (0)

PHOTOSMONTAGE

BM1.jpg
BM2.jpg
BM3.jpg
BM4.jpg
BM5.jpg
BM6.jpg
BM7.jpg
BM8.jpg
BM9.jpg
BM10.jpg

18:12 Publié dans Photos | Lien permanent | Commentaires (0)

EN SOURDINE ...

  Un monsieur âgé a un sérieux problème.
 Il est complètement sourd depuis plusieurs années.


 Il va voir son médecin qui lui prescrit un nouvel appareil auditif haut de gamme.


Au bout d'un mois, il retourne voir son médecin qui lui dit :
  " Votre famille doit être contente de voir que vous entendez très bien ?"


 L'homme répond :  " Oh, je n'ai pas encore dit à ma famille que j'avais un appareil. Je ne fais que m'asseoir et écouter les conversations. J'ai déjà changé trois fois mon testament..."


15/11/2010

AVEC LUI ON A MARCHE

 

 

Il existe juste en bas de chez moi, une avenue Alexis Godillot,

 

Mais au fait, y aurait-il un rapport avec nos célèbres godillots ?

 

 

Le terme godillot provient à l’origine du nom d’Alexis Godillot, chausseur célèbre ayant vécu de 1816 à 1893 et inventeur d’un nouveau modèle de chaussures disposant pour la première fois d’une différenciation entre le pied droit et le pied gauche. Le “godillot” était inventé, et servit largement à équiper l’armée française jusqu’à la première guerre mondiale. Le terme fut ainsi vite immortalisé, par exemple par Van Gogh au travers de sa célèbre peinture du même nom reproduite ci-dessous.

Les godillot WG.jpg

 

Vincent Van Gogh (1886)

 

 

 

 

Demain je vous en dirais plus sur ce grand homme…

 

A suivre…

OEIL POUR OEIL - 100 %

100% des hommes sont contre le mariage car ils ne veulent pas investir dans une poissonnerie pour avoir seulement un thon et 100g de moules....

Désormais, 80% des femmes ont les ont rejoint, en effet, pour 200g de saucisse, cela ne vaut pas la peine d'acheter un porc entier!!

10/11/2010

RENDONT A CESAR ....

Donc, comme je le disais hier, il existe partout en France, des rues, avenues, places, boulevards... Charlemagne, Blaise Pascal, Léonard De Vinci, Du Général Leclerc,  ect, ect...

 

Et hormis ces noms illustres et connus de tous, enfin j'espère...

il y en a d'autres, que l'on découvre au coin d'une rue et que l'on ne connaît pas. Certains passent leur chemin sans se poser de question et d'autre, comme moi, un peu plus curieux se demande:

Qui c'est celui là, qui c'est ce gars là, il à un drôle de nom ce  mec là,....

 

Ce monsieur, c'est Stephen LIEGEARD, cela vous dit quelque chose ???

 

Mais avant de vous le dévoiler, laissez-moi vous faire part d'une petite querelle, une mesquinerie régionale.

 

En effet quand vous dîtes à une personne que vous habitez sur la Côte d'Azur, il vous répond illico:  « ah oui, dans le 06, les Alpes maritimes, Cannes, Nice, Menton, tout ça, tout ça... »

 

Et si vous lui répondez: « non je suis dans le Var (83) », alors son visage s'éclaire, et un brin hautain, il s'écrit aussitôt : « mais le Var ce n'est pas la Côte d'Azur!!! ».

 

Et là, gentes dames et damoiseaux, je vais en faire rire certains et d'autres pleurer... Tant pis, c'est pas moi qui l'ai dit, c'est Stephen LIEGEARD.

 

Lisez attentivement ce qui suit, c'est la vérité vrai...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est Stephen LIEGEARD, qui a inventé l'expression "CÔTE D'AZUR " prononcée pour la première fois à Hyères en 1887. Riche vigneron de Dijon, Sous-Préfet et hommes de lettres, Stephen LIEGEARD voulut avec un ami, aller à la rencontre du soleil en hiver. Il avait entendu dire que la Côte méditerranéenne, surtout la côte provençale regorgeait de soleil et de lumière. Ils partirent donc un soir, de Paris où il faisait froid, très froid... Arrivés à Toulon, ils prirent une voiture à chevaux pour visiter le littoral de la Provence. Ils arrivèrent sous les pins parasols de la plage d'HYÈRES. Là, ils descendirent de voiture et se rendirent aussitôt sur la plage. L'air était pur, tempéré, lumineux.  

 

 

La mer avait mis sa plus belle robe bleue de tous les jours. Un grand ciel bleu noyait le tout, dans une harmonie où il faisait si bon se sentir vivre. Surpris Stephen LIEGEARD regarda son ami et s'écria "CÔTE D'AZUR " ! Ils venaient de la Bourgogne où la pourpre d'automne de la vigne donnait au pays une couleur qui le fit appeler "CÔTE D'OR ". Émerveillés, les deux amis remontèrent en voiture pour visiter toute la Provence Maritime, jusqu'à NICE. En rentrant à PARIS, Stephen LIEGEARD s'empressa d'épancher son enthousiasme en publiant un livre illustré : "La Côte d'Azur 1888 ". Ce slogan a fait le tour de l'Europe, puis de l'Amérique. Le livre publié par Stephen LIEGEARD eut un grand succès et la Côte d'Azur devint une appellation géographique, et une "firme" touristique sans rivale mondiale, qui conserve encore, après un siècle, toute sa jeunesse et toute son efficacité.

 

Et Toc, qu'on se le dise, la Côte d'Azur commence à HYERES, dans le Var (83).

 

Personnellement, cela n'a aucune espèce d'importance, le soleil brille pour tout le monde, mais il est bon parfois de remettre les pendules à l'heure...

 

D'où l'intérêt d'être un peu curieux.

 

A suivre...

 

 

 

ENCORE UN FAUX PAS...

 

Fin août 1939, un homme apporte ses chaussures à ressemeler chez le cordonnier.

Trois jours plus tard, la guerre est déclarée. Mobilisé, il part au front, et il est fait prisonnier. Libéré par les Russes en 45, il se bat avec un officier, ce qui lui vaut dix ans de Goulag. Échangé par la Américains, il se retrouve au États-Unis et s'y installe.

 

Et voilà que quarante ans après, il revient en France en touriste. Bien entendu, cet homme va revoir sa rue. Elle a beaucoup changé, sauf la cordonnerie qui est toujours là. Alors, par curiosité, il entre et demande au vieil homme derrière sa machine :

- Il y a longtemps que vous êtes installé ici ?

- Oh, mon pauvre monsieur, depuis l'avant-guerre !

- Alors c'est à vous que j'avais confié mes chaussures à réparer ! C'était fin août 1939. Trois jours plus tard j'étais mobilisé...

Il lui raconte toute son histoire. Et il ajoute :

- Au fait, vous les avez peut-être encore mes chaussures ? Ce serait drôle...

- Attendez je vais voir... fait le vieux.

Il soulève sa trappe et descend au sous-sol. D'en bas il crie :

- Elles sont comment, vos chaussures ?

- Jaunes !

- Avec des bouts carré et des lacets marron ?

- Oui !

- Elles seront prêtes jeudi...

09/11/2010

CA DEMENAGE....

Alors voilà, comme dit précédemment, nous avons déménagés.

 

Quitter après plus de 25 ans la région parisienne ne fût pas chose facile. C'est une grande décision qu'il faut mûrement réfléchir avant de poser ses valises autre part, surtout quand on a plus forcément l'âge de ses artères, et en ce qui me concerne, mes artères comme vous le savez, non pas de veines...

 

Je vous passe les détails du menu, vente de l'appartement, en trouver un autre à son goût et dans les prix imposés, déménagement, emménagement, travaux divers et variés enfin la galère.

 

Le choix se porta sur Hyéres dans le Var, pourquoi Hyères me direz-vous? Tout simplement parce que depuis quinze ans déjà, nous y passons nos vacances, que c'est une très belle ville, et que nos critères de choix correspondaient le mieux à ce lieu.

 

Il faut, quand on arrive à un certain âge, regarder bien devant soit, en avançant doucement vers le bout du chemin, certains critères sont à prendre en compte.

 

Proximité des commerces, (on peut un jour ne plus pouvoir conduire), une ville qui vit toute l'année, ce qui exclus les endroit de pur villégiature, qui une fois l'été passé, deviennent morte plaine et ou l'on s'ennui à mourir (on n'est pas venu pour ça...).

 

Donc Hyères fut notre choix, et Hyères est...

 

Et la, quand on est comme moi un peu curieux de tout, et malgré quinze année de vacances passées, on s'intéresse à ce qui devient « notre » ville.

 

Que ce soit ici ou ailleurs, chaque village, chaque ville, a, son avenue, rue, place, boulevard,...Gambetta, Charles de Gaulle, Léon Blum, Roger Salengro, Brassens, Prévert, j'en passe et des meilleurs...

 

Et puis il y a les autres, ceux que l'on ne connaît pas. Les illustres inconnus, pour moi, bien sur. Alors, on cherche, et la, on découvre des moments d'histoires que je me ferai un plaisir de vous faire partager.

 

A suivre...

 

 

LE PRESBYTERE

 

Un évêque faisait sa visite dans une paroisse très pauvre

 

En visitant le presbytère, l'évêque s'aperçoit qu'il n'y a qu'un seul lit dans la chambre à coucher.

- Vous n'avez qu'une seule chambre à coucher ?

- Oui, Monseigneur, nous sommes trop pauvres pour agrandir le presbytère.

- Mais votre servante, où couche-t-elle ?

- Dans le lit, nous avons un gros chien bien dompté et il couche entre nous deux.

- Mais vous devez avoir des tentations... Que faîtes-vous alors ?

- Quand cela m'arrive, je me lève, je fais le tour du presbytère, ça passe et je reviens.

- Mais votre servante, elle doit avoir des tentations elle aussi ?

- Quand cela lui arrive, c'est elle qui se lève, qui fait le tour du presbytère et ça lui passe.

- Mais si cela vous arrive d'avoir une tentation tous les deux en même temps ?

- Dans ce cas là, Monseigneur, on envoie le chien faire le tour du presbytère.

 

 

03/11/2010

SCHOOL BUS

Les bus scolaire au Japon

BUS jap1.jpg
Bus Jap 2.jpg
Bus jap3.jpg
En Inde,
bus en inde.jpg
En France...?,
(pas d'image, en grève...)

CA C'EST LE PIEDS.....

Un gars vivant seul, décide un jour que sa vie serait moins monotone avec une bestiole quelconque, pour lui tenir compagnie. 
Il se rend dans un magasin pour animaux et demande ce qu'il y a comme animal peu commun. 
Après un certain temps, il décide que l'idéal serait un mille pattes.... 
C'est vrai, une bestiole avec 1000 pieds, c'est vraiment peu commun, NON ? 

Donc, il emporte son mille pattes dans une petite boite blanche avec des feuilles et du coton, qu'il prend soin de placer dans un coin tranquille, à l'abri de la chaleur. 
Il se dit alors que la meilleure chose à faire pour fêter son arrivée, serait de l'emmener dans un bar pour boire une petite mousse. 
Il demande à son mille pattes :

"Tu veux venir chez Jeannette avec moi, pour prendre une bière ?" 

Mais pas de réponse.... ce qui l'énerve un peu. 
Il attend, puis réitère sa demande :

"Bon alors tu viens avec moi prendre une bière chez Jeannette ?" 
Mais toujours aucune réponse... 

Il attend encore un peu, se demandant pourquoi son petit mille pattes ne répond pas. 

Déjà bien agacé il le relance : "ALORS TU VIENS BOIRE UNE MOUSSE, OUI OU MERDE ?!" 
...et soudain une voix sortant de la boite, se fait entendre et lui dit :

"MAIS FERME LA ! J'AI COMPRIS... JE METS MES GODASSES !"


02/11/2010

LE RIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME, DE LA FEMME AUSSI D'AILLEURS...

 


Les gens qui travaillent demandent souvent aux retraités à quoi ils occupent leurs journées. 

 Eh bien par exemple, un jour de la semaine dernière, ma femme et moi on est allé en ville. 
 

On n'était pas depuis cinq minutes dans une boutique, qu'en sortant, il y avait une contractuelle en train d'écrire un PV.  
 
  
On s'approche et je lui dis : "Alors, sale conne, tu ne peux pas un peu foutre la paix aux retraités ?" 
  
Elle fait semblant de pas entendre et continue à griffonner. Je la traite alors de ......sous-auxiliaire nazie.

 
 
Elle me regarde d'un œil rond stupéfait et commence à rédiger un deuxième PV, pour pneus lisses.  Alors ma femme s'en mêle et la traite de pouffiasse fasciste. 

 
 
Elle glisse son second pv sous l'essuie-glace avec le premier, et elle en démarre un troisième. 

 On a tenu dix minutes ; et  plus on l'injuriait et plus elle écrivait de PV. 
 
   . Nous, on s'en foutait, on était venus en bus

 

A la retraite, on essaie de rigoler un peu tous les jours : c'est important, à notre âge. 

 

C'EST PAS BEAU DE MENTIR ...

Un homme rentre de son travail avec un robot détecteur de mensonges.
Son fils de 12 ans rentre avec 2 heures de retard de l'école.
 - Où étais-tu tout ce temps ? demande le père.
- J'étais à la bibliothèque pour préparer un devoir !
Le robot se dirige vers le fils et lui assène une claque...
Le père explique :

- Mon fils, ce robot est un détecteur de mensonges ! Tu ferais mieux de dire la vérité...
- Ok... J'étais chez un copain et nous avons regardé un film : Les 10 Commandements.
Et paf ! Le robot assène de nouveau une claque au fils...
- Aïe ! Bah oui ! En fait, c'était un film porno...
Le père :
- J'ai honte de toi ! À ton âge, je ne mentais jamais à mes parents !
Et paf ! Le robot assène une baffe au père...
La mère se marre :
- Décidément, c'est bien ton fils.

 

       Et paf ! Une baffe à la mère... 

 

 

 

 

OU NE PAS METTRE SON NEZ DANS LES AFFAIRES DES AUTRES ...

Un homme croise une collègue de travail et lui dit que ses cheveux sentent bon.
La femme devient furieuse, s'emporte, et folle de rage se rend immédiatement dans le bureau du patron.
Elle explique alors la situation et lui dit :
- Je veux faire une déposition de plainte pour harcèlement sexuel...
- Qu'est-ce qu'il y a de mal là-dedans, répond le patron. Un collègue de travail vous dit que vos cheveux sentent bon et vous voulez porter plainte pour harcèlement sexuel ?
- Oui, c'est un nain !!!



01/11/2010

ENCORE UNE LUMIERE ...

De temps  à autres les blondes savent réfléchir  
J'ai un urgent besoin de quelques jours de congé mais je sais que mon patron ne voudra pas me les donner.

 J'ai alors pensé qu'en agissant comme une "folle", il 
me les accordera afin que je puisse me reposer.


 Alors, je me suis suspendue au plafond, tête en bas, 
et j'ai fait de drôles de bruits.
 Ma voisine de bureau (qui est blonde) me demande ce 
que je suis en train de faire.


 Je lui dis que si je prétends être une ampoule 
électrique, le patron pensera que je suis folle et me donnera quelques jours de congé.


 Quelques minutes plus tard, mon patron entre dans le 
bureau et demande : "Bon Dieu ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?"
 "Je suis une ampoule électrique..."
 Il me dit : "Il est clair que tu souffres d'un stress 
énorme. Retourne chez toi et repose-toi quelques jours"


 Je me redresse, prends mes affaires et traverse le 
bureau en direction de la sortie.


 C'est alors que ma voisine de bureau (toujours la 
blonde) me suit. Le patron lui demande alors : Eh toi! Où crois-tu aller comme ça ?"


 (Vous allez adorer......)
 Et elle lui répond : "Je retourne aussi à la maison. 
Je suis incapable de travailler dans le noir..."




 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique