logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/11/2008

POUR GARDER LA FORME !!!

 

 

Pour rester en bonne santé, on nous dit qu'il faut manger 5 légumes et 5 fruits par jour. 

 

 

Je suis allé voir mon banquier, il est au top du top.

 

 

Il m'a dit:

 

 Pour vos comptes, c'est la fin des haricots.

 

L'oseille n'a plus la cote.

 

Vos placements ont fait chou blanc.

 

Dans quelques jours, vous n'aurez plus un radis.

 

Il ne vous reste plus qu'à prendre un avocat.

 

Je lui ai répondu:

 

Si je comprends bien, je n'ai plus de poire pour la soif, plus de cerise sur le gâteau.

 

Mes économies sont mi-figue, mi-raisin, en plus je ne peux pas ramener ma fraise.

 

Toutes ces années de labeur, pour des prunes.

 

 

 

 

 

A part ça tout va bien!!!!

 

 

 

20/03/2008

CA NE VOUS EVOQUE RIEN !!!!!

medium_Pekin_1.2.jpg
medium_pekin_2.2.jpg
medium_pekin_3.2.jpg
medium_pekin_4.jpg
medium_pekin_5.jpg
medium_pekin_6.jpg

 

07/02/2008

L'HUMOUR AMERICAIN ???

medium_HOT_DOG.jpg
HOT DOG (chien chaud) ??

 

 

 

27/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 8

medium_Gifwiki2.2.jpg

D’autres circonstances m’amenèrent dans ma vie à reproduire cette expérience et je dois l’avouer, sans doute inconsciemment.

 

C’était en 1987, ma Mère habitait à Vaucresson dans la banlieue parisienne à une vingtaine de kilomètres de chez nous. Elle menait à 58 ans une vie dite de « patachon » travaillant beaucoup, sortant jusqu’a pas d’heures, avec en plus une vie amoureuse très active …

 

Elle gagnait très bien sa vie, aimait les belles et bonnes choses, enfin, elle jouissait de la vie au maximum.

 

Et c’est tant mieux, car elle avait déjà fait trois infarctus qui à cette époque n’était pas traités comme je le fût moi-même, elle partait en réanimation et une fois sortie d’affaire, on la renvoyait gentiment chez elle en lui prodiguant quelques conseils d’hygiène de vie, qu’elle se gardait bien de ne pas suivre.

 

Nous nous voyions souvent et étions en relation téléphonique au moins deux à trois fois par semaine.

 

Cela faisait bien trois jours que je n’avais pas de nouvelles, et malgré mes appels, point de réponse, mais comme il lui arrivait de prendre la poudre d’escampette quand cela lui chantait, je ne m’en inquiétais pas plus que cela.

 

Et pourtant, un soir je me couchais avec quelque chose d’indéfinissable, mais comme un mal-être qui à priori n’avait pas de cause réelle et sérieuse.

 

Pourquoi ce soir la plus qu’un autre, je décidais de « voyager » jusqu'à Vaucresson nul ne le sait sauf que lorsque je fût au dessus d’elle dans sa chambre, un mauvais pressentiment m’envahis alors qu’elle semblait simplement dormir.

 

Je me réveillais brusquement et brutalement en sueur que j’en réveillais ma femme. Elle me demanda ce qui m’arrivait tant mon état lui semblais anormal.

 

Je lui fît par de mon inquiétude et malgré l’heure avancée de la nuit, m’habillais en hâte et partis pour Vaucresson sans ménager l’accélérateur.

 

Moins la distance qui me séparais de ma Mère était faible, plus mon angoisse augmentais.

 

En vérité, je s’avais. 

 

Quand j’ouvris la porte de son appartement dont j’avais les clés, j’allais jusqu'à sa chambre ou effectivement elle semblait bien dormir : Ma chère Maman n’était plus…

 

Je crois que ce fût mon dernier et plus mauvais « voyage ».

 

Aujourd’hui en me remémorant cet événement, je ne saurais dire, si prémonition, paranormal ou omniscience sont pour quelque chose là-dedans, mais ce qui est sur, c’est que nous avons des pouvoirs dont nous ignorons l’existence, et peut-être est-ce très bien ainsi …

 

******

22/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 7.

 

 

 

medium_Gifwiki2.jpgNous voici donc arrivé au « grand voyage », celui que j’espère depuis longtemps, mais aussi que je crains un peu tout de même.

Celui de pouvoir rejoindre celle que j’aime.

 

Ce soir la, j’étais moralement et physiquement bien préparé. Il fallait que je réussisse, c’était capital pour moi et pour elle.

 

Elle, n’était pas au courant, donc les évènements ci-dessous, n’ont en aucun cas été  préparés et seul l’existence de ces faits sont ressentis ou relatés après le « voyage ».

 

Je suis donc parti à plus de deux cents kilomètres de chez moi sur un chemin qui m’étais connu, sachant exactement où elle se trouvait.

 

Non seulement, je l’ai vu, dormant bien tranquillement dans son lit, mais j’ai pu également par la suite, lui décrire exactement les vêtements qu’elle portait cette nuit la.

 

Non seulement ma description des lieux  était parfait, mais de plus, elle me dit avoir ressenti cette nuit la, une présence sans pour autant en apporter quelque explication !!!!

 

Je pense simplement que nos deux êtres étaient en communication suffisamment forte, pour que se produise l’évènement.

 

Cette action sera reproduite plusieurs fois avec à chaque « voyage », assez de preuves pour ne pas douter de la réalité de ces faits.

 

Aujourd’hui comme vous le savez, nous partageons une vie de bonheur, ses deux enfants que j’ai aidé à grandir et à s’épanouir dans le cadre d’un couple certes recomposé mais heureux, et qui me le rendent bien, des petits enfants (4) qui grandissent et nous apportent le plaisir d’être Grands-parents, et aussi comme chacun de nous, des peines ou des souffrances.

 

Mais quand on est deux, tout est plus facile à partager …

 

 

A suivre …

 

 

 

 

 

 

 

13/12/2007

VOYAGE ASTRAL 6.

 

Etant donc dans un trouble émotionnel fort, je me dis que c’était le moment propice pour mettre en œuvre cette expérience.

 

Pour de bonnes conditions, il est plus que souhaitable d’être au calme, sans bruits qui puissent venir perturber cet instant.  Donc le meilleur moment et le coucher, moment où la détente tant physique que moral peut être au maximum.

 

La réussite ne vint pas du premier coup bien sur mais au bout de trois où quatre jours, avec des prémices de sorties.

 

Le premier soir, je me couchais normalement avec la ferme intention d’essayer. Mon ex-femme à mes côtés, ne me perturbant pas, mes sentiments étant ailleurs.

 

Plusieurs portes de sortie, sont possible ; par le bas ou par le haut c’est selon.

 

La méthode qui m’avait été indiquée était par le haut. Après s’être bien conditionné, calme et pensée positive, par respiration ventrale, comme citée précédemment, je me concentrais sur mon corps physique, en partant de la pointe des pieds, et en remontant étage par étage comme avec un ascenseur, il faut arriver à se « sentir », comprenez, prendre conscience de chaque partie de son soi et se visualiser dans cette ascension, certain choisisse une corde, autre moyen de s’élever.

 

Le plus difficile à maîtriser, c’est d’arriver à contrôler le moment exacte où l’on va sombrer dans le sommeil car, c’est à ce moment précis que la sortie est possible. Il faut le vouloir, s’imprégner de la volonté de sortie de son corps.

 

Je dus répéter l’exercice plusieurs fois avant d’obtenir une réussite. La première fois où je me suis vu dans mon lit, allongé la bien tranquillement, me provoqua un tel effet de surprise, que je revins pratiquement immédiatement dans mon corps physique avec l’impression de tomber ou plus exactement, « rater la marche » en fait, j’étais bel et bien tombé de mon lit !.

 

Je restais la, dans un état  d’émoi et de surprise difficile à d’écrire tant l’instant est fort. Mais j’avais réussi, donc je pouvais dormir sur mes deux oreilles, il y aurait d’autres nuits.

 

Un autre problème, souvent évoqué par des expérimentateurs, et la peur de se perdre.

 

A vrai dire en ce qui me concerne, sachant où je vais, il n’y a pas de raison de se perdre. Je connais le chemin pour aller à un endroit, donc pour revenir je prends le même chemin.

 

Les nuits suivantes, je parvins à aller plus loin dans l’expérience, d’abord la chambre que je voyais parfaitement comme dans un halo de brouillard mais bien réelle, puis l ‘appartement, et à chaque fois, je poussais un peu plus loin le chemin jusqu’à sortir de chez moi et aller dans la rue.

 

Ma seule frustration, je n’ai jamais réussi à donner une unité de temps à ces « voyages ».

 

Au moment de la mise en condition de sortie, il est impossible de regarder sa montre … Enfin moi pas.

Après ces quelques sorties fructueuses et enrichissante car quand même ce n’est pas banal ; Tant qu’il s’agit des histoires des autres passe encore, mais quand il s’agit de sa propre aventure, et le pire c’est que ne peut en parler à personne ou qu’a des initiés, ce qui réduit de beaucoup le cercle.

 

J’étais donc à présent « au point » pour aller voir l’élue de mes pensées.

 

Je sais que certains de vous vont être furieux, mais comme dit dans l’article précédent, demain est  notre anniversaire de vingt ans de bonheur et de complicité. Donc prioritaire.

 

 Il n’est  pas sur que je puisse rédiger une note. Mais j’espère que vous ne m’en voudrait pas trop.

 

Ne vous inquiétez pas, je vous ferais un petit résumé de la soirée …

 

 

A suivre …

 

 

 

 

 

 

 

11/12/2007

VOYAGE ASTRAL 5.

 

 

Pour continuer sur notre lancée, je n’aborderais pas comme précisé au début, les diverses approches faites sur ce sujet : ésotérique, parapsychologique, théosophique ect…

 

Je m’en tiendrais à mes propres expériences donc celles dont je peux le mieux parler et expliquer.

 

Néanmoins certaines valeurs sont communes au phénomène, comme les conditions de sortie favorisées par exemple par des moments d’émotions particuliers, stress, opérations chirurgicales, on pourrait dire en gros qu’il faut un « support ».

 

Il faut d’abord être dans un état d’esprit positif, de détente physique maximum, et de ne pas avoir peur.

 

Tout et n’importe quoi a été dit. Peur de ne pas pouvoir revenir, aller dans l’espace, rencontre avec des entités plus ou moins sympathiques, et bien plus encore…

 

Pour ce qui est de mes propres « sorties », je n’ai rencontré personnes, ni gentil, ni méchant,  ni fantôme, ni entités d’aucune sorte.

 

Pourquoi me demanderait vous se lancer dans de telles expériences ? Et bien et même si çà vous fait rire, pour retrouver une personne qu’il m’était impossible de voir autrement à ce moment la.

C’est avec cette même personne que je vais fêter dans trois jours exactement mes vingt ans de mariage !!!

 

Et donc en plus, elle peut témoigner de la réalité de ces faits.

 

Mais faisons juste un petit retour en arrière.

 

Ma vie d’homme, n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, je me suis marié quatre fois !!

Eh oui, c’est comme çà, que voulez-vous, chacun a une conception de la vie différente, moi, la vie, je n’en ai qu’une et donc ce n’est pas pour la passer avec quelqu’une avec qui je n’ai plus rien à partager.

 

Tout le monde peut ce tromper comme disait un hérisson en descendant d’une brosse à habits !!!

 

Néanmoins, ces trois précédentes épouses et bien d’autres, je les ais profondément aimé et chéri, mais voilà, la vie est trop courte pour la gâcher.

 

J’ai même eu des doutes quand à savoir si ce n’était pas moi qui était mauvais…. La preuve que non aujourd’hui après vingt ans de bonheur absolu au travers de joies, peines, richesse, pauvreté, maladie, et tutti quanti.

 

Le bonheur, mais aussi le malheur a voulu que j’aie le coup de foudre pour la femme d’un autre, je sais, c’est pas bien, mais çà non plus on n’y peut rien.

 

A l’instant même où j’ai vu cette femme, j’ai su que c’était ELLE et personne d’autre.

 

Le tout petit problème, c’est non seulement qu’elle était mariée, mais en plus, à un Corse d’origine Kabyle donc, mission à hauts risques !!!

 

Je ne me permettrait pas ce serait indécent, de vous raconter cet épisode, sachez simplement qu’a un moment donné, elle fût éloignée de moi de plus de 200 kilomètres, et que grâce à ces voyages, nous avons pu communiquer. L’Amour avec un grand A, fait bouger des montagnes …  

 

 

A demain pour le voyage …

 

 

 

 

 

10/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 4.

 

Venons en à la définition du « voyage astral » ou « projection astrale ». Personnellement, je préfère le terme de décorpolarisation ou dédoublement qui me semble mieux adaptée, le mot ASTRAL me dérangeant quelque peu. Réservant ce mot plutôt aux  corps célestes lumineux et, ou aux astres en terme d’astrologie.

 

Par contre, ne pas confondre le dédoublement de personnalité qui est lui, un véritable problème psychique grave.

 

Donc ce phénomène est, la sensation de flottement au dessus de son propre corps et la visualisation de ce dernier. Souvent, cela ce passe inconsciemment, c’est la manifestation du déjà vécu.

Mais ce principe, peut être provoqué sciemment selon des techniques variables mais partant en tout cas des mêmes bases.

 

Environ 10% de la population, aurait expérimenté dans sa vie, la sensation de sortie de son corps d’après une étude assez récente.

 

Je reviendrai sur la technique un peu plus loin.

 

D’abord, pourquoi en suis-je arrivé à m’intéressé au sujet, et à le pratiquer ?

 

J’avais depuis longtemps, utilisé les systèmes de respiration ventrale, un des éléments clé de ce travail, lors de la pratique de sport de combat (KUNG-FU dans les années 60), et de la plongée sous-marine, plus exactement, la chasse qui se fait sans bouteilles d’air comprimée (je précise bien ici, air comprimé et non oxygène comme on l’entend malheureusement dire bien souvent).

 

La chasse sous-marine ce pratique au travers de l’apnée (respirer et bloquer sa respiration), ou l’on travaille uniquement sur sa propre capacité thoracique. Plus cette dernière est importante, plus la faculté de rester sous l’eau est importante.

 

Vous pouvez d’ailleurs en faire simplement l’expérience. Nous respirons le plus généralement par les poumons, donc vous inspirez profondément par ces derniers, et arrivé au bout de cette inspiration, vous continuez en gonflant votre ventre et vous allez ainsi gagner de précieux litres d’air.

 

Il est donc possible de séparer les deux systèmes et de ne respirer que par le ventre, c’est la technique la plus employée dans le yoga. L’emploi de la respiration ventrale, permettant une meilleure maîtrise de soi et, surtout amener au calme son esprit par la concentration sur sa respiration et amener en plus un ralentissement du rythme cardiaque.

 

Si vous utilisez ce principe au moment du coucher, il y a fort à parier que votre endormissement s’en trouvera grandement amélioré.

 

C’est au cours de cette discipline, que je pratiquais avec Bruno, mon médecin dont je parle d’ailleurs dans mes épisodes « cardiaco-littéraire !! », que ce dernier me parla de le projection astrale, la pratiquant lui-même et connaissant mon intérêt pour les problèmes paranormaux.

 

Comme le dit si bien notre ami Héraime, pour ceux qui le connaissent, je n’ai pas fait de longues études savantes, je dois avoir à peu près BAC – 3 !!! mais par contre, j’ai beaucoup lu, du bon et du mauvais, de Proust, Baudelaire, Zola, et les autres, mais surtout, en plus, la Bible, l’Ancien et le Nouveau Testament, le Coran (en partie), et quelques livres sur le bouddhisme  dans lesquels, ont trouve de très anciens témoignages sur ce phénomène.

 

Enfin et pour en terminer aujourd’hui, certains d’entres vous ont peut-être déjà été réveilles par la sensation de faire un bond dans leur lit, ou une détente brusque des jambes, et bien çà mes amis, c’est la manifestation du retour de votre corps astral dans votre corps physique !

A suivre ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 3.

 

 

 

Nous voici arrivés à nos particularités physiques ou métaphysique c’est selon.

 

Combien de fois avons nous entendus parler de personnes qui, dans des moments critiques, et ayant côtoyés la mort de très près, disent avoir été dans un « long couloir » ou « tunnel ».

 

Décrivant ce moment particulier comme généralement agréable et ne les ayant pas effrayés.

 

Combien de Mères ont ressentis la mort de leur enfant à des milliers de kilomètres de distance.

 

Et encore, ce qui nous approche encore plus de notre « voyage » combien de nous n’ont pas été perturbés en arrivant quelque part en ayant le sentiment  d’y être déjà venu et dans connaître les moindres détails.

 

Serions nous donc tous un peu dérangé, ou y aurait-il autre chose ?

 

Les personnes n’ayant jamais été confrontées à ce genre de situation crient foutaises, et autres calembredaines, ce qui n’est pas scientifique ou même logique dépasse souvent la compréhension humaine.

 

 En fait çà dérange notre petit esprit étriqué bien cartésien ou encore va à l’encontre de notre culture religieuse.

 

Depuis la nuit des temps, existe des êtres ayant des perceptions, des visions, vivant des expériences étranges. On leur donne divers noms c’est selon : sorciers, chamans, extralucides, et le plus souvent, fous ou simplets !!!

 

Et quand par hasard, c’est à vous que cela arrive,  vous n’oser pas en parler étant bien sur que personne ne vous croira.

 

Moi si, je vous crois comme je crois qu’il n’y a pas de raison pour que nous soyons seul dans l’Univers. Par quel miracle, serions nous les seuls êtres vivants dans cet immense espace galactique ?

 

Déjà rien que sur notre belle planète Terre, des millions d’espèces existent, des millions ont disparus, et des millions restent à découvrir : Alors pourquoi pas ?

 

Seulement, les calculs ce font en années lumière, c’est dire qu’on ne risque pas de trouver une forme de vie demain matin …

 

Autre grande question en rapport avec notre « voyage » : L’ÂME ?

 

Nous sentons, nous pensons, nous voulons. C’est sous le nom d’âme que nous désignons  ceci.

Diversement dénommée, niée même par certaine école philosophique,  l’activité spirituelle reste irréductible à toute  explication mécanique ou physiologique.

L école spiritualiste voit en tout de la pensée, de l’âme ; pour l’école matérialiste, la pensée est un produit du cerveau.

La croyance en l’immortalité de l’âme est un des dogmes fondamentaux du christianisme.

 

Et donc pour en finir et vous laissez passer un bon Dimanche, après de nombreuses recherches et expériences, entre une personne pesée avant et après sa mort, la différence est de 21 grammes ??? Serait-ce le poids de l’âme

 

A suivre …

 

07/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 2.

 

Et bien nous y sommes !!! Les commentaires vont bon train, normal, c’est fait pour.

 

 

Continuons donc….

 

 

Je sais très bien que pour certains, le chemin ne paraît jusqu’à présent pas évident, mais il ne me semble pas pouvoir entrer directement dans un univers complexe sans avoir auparavant « débroussailler » un peu.

 

 

Abordons dès lors, les mots associés à des sensations.

 

 

Quand vous avez la nausée ou envie de vomir, vous dites : j’ai mal au cœur !

Que nenni, le cœur n’a rien à voir la dedans, que vous ayez mal au foie, à la vésicule, à l’estomac OK, mais au cœur sûrement pas.

 

 

Quand vous dites, j’ai la tête qui tourne, encore une fois l’image n’est pas associée au phénomène.

Que vous ayez des vertiges, ou autres sensations du même genre, soit, mais la tête qui tourne, à part dans l’Exorciste, j’ai des doutes !!

 

 

Un petit dernier pour la route : vous avez mal aux reins ? Au dos sûrement aux rognons non.

 

 

Et l’on pourrait en trouver encore plein de la même veine. Tout cela pour dire qu’entre la sensation et la représentation que l’on s’en fait, le chemin est grand.

 

 

 

On pourrait donc en déduire, que lorsque je dis voyage astral, je me balade dans les astres !!!

 

 

Je vais déjà avoir du mal sans doute à vous faire imaginer la suite, mais çà, j’ai quand même un peu plus d’estime pour vous …

 

 

Depuis que l’être humain est sur terre, il est un endroit qui pour lui est une énigme, même si de nos jours de grandes avancées ont été faites à ce sujet : LE CERVEAU.

 

 

En voilà un endroit qu’il est complexe ? Le grand ordinateur et le grand ordonnateur de nos faits et gestes, pensées, sensations, pulsions, facultés, mémoire, motricité, vision, langage, émotions, faim, peur, danger, conscience,  et j’en passe, tout est régit par cet imbroglio de neurones, lobes, etc.…

 

 

Par contre tout ne vient pas de lui, le fait par exemple d’enlever sa main en cas de brûlure, provient de la moelle épinière et non pas du cerveau.

 

 

Et la encore, nous ne sommes pas tous égaux. Normalement nous devrions tous avoir les mêmes facultés, et bien non, certain sont capable de faire des choses qui peuvent dépasser l’entendement et n’avoir aucune explication scientifique à donner à ces phénomènes.

 

 

Chacun développe sont émotivité, ses sensations, ses facultés de manière différente, et c’est ce qui fait notre spécificité.

 

 

Où commence le conscient, ou s’arrête l’inconscient ?    

 

 

 

 

 

 

A suivre …

 

06/12/2007

VOYAGE ASTRAL - 1.

 

Nous allons entrer aujourd’hui dans un sujet qui provoquera forcément, des interrogations, des sarcasmes, des rires, des incompréhensions, enfin bref, qui devrait faire parler de lui.

Pourtant, sachez que si le sujet ouvre depuis longtemps des polémiques, il n’en reste pas moins existant.

 

 

 

Me concernant, et comme vous commencez à me connaître, soyez certains que tout ce qui sera dit ici est sous ma propre responsabilité, et ne  veut en aucun cas être : « La Vérité ».

 

 

 

Simplement, je ne suis pas un illuminé, je suis méthodique et rationnel, donc cartésien. Pas de mystique, de religion, de parapsychologie, ou autres balivernes de ce genre, rien que du concret, du vécu.

 

 

 

Avant toute chose, il me semble intéressant de mettre certains éclaircissements sur divers points. Sans doute ces derniers seront déjà sujets à polémiques …

 

 

 

En parlant de nous, on dit souvent « l’Homme », première et grave erreur : l’Etre humain me semble plus approprié, car il y a la Femme, et l’Homme qui à eux deux, représentent les humains.

 

 

 

L’Homme en tant que tel, ne représente rien puisqu’il n’est simplement qu’un géniteur. Sans la Femme, rien ne sera possible, pas de reproduction, pas de continuité. Ces deux éléments sont indissociables. Alors sachons être humble et reconnaissons pour une fois, que la Femme nous est en de nombreux points, bien supérieures.

 

 

 

Ne pas mélanger le savoir et l’intelligence, le savoir n’est qu’une somme de connaissances transmises, ou apprises le plus souvent par cœur et qui au fil de notre vie va évoluer soit par une continuité d’études, ou bien de transmissions orales que nous garderons en mémoire afin de les transmettrent à notre tour.

 

 

 

L’intelligence par contre, est notre faculté à comprendre les choses, les analyser, c’est normalement ce qui nous différencie de l’animal.

Bien que parfois l’on essaye de trouver à l’animal ce qui n’est souvent que de l’instinct, de l’apprentissage, du dressage, une forme d’intelligence.

 

 

 

Je suis moi-même un inconditionnel des chats, animal pour le moins spécial à qui veux bien se donner la peine de le regarder évoluer. De la à lui prêter de l’intelligence, disons plus simplement que c’est un animal au ressenti particulier comme tout les félins d’ailleurs.

 

 

 

Nos capacités, en tant qu’être humain, sont énormes et à ce jour encore mal définies. Les scientifiques commencent seulement à avoir une vague idée de notre potentiel.

La aussi, nous sommes tous bien différents, que ce soit physiquement, ou potentiellement.

Aucun de nous n’est égal, nous ne réagissons pas de la même manière à un module identique.

 

 

 

Prenons un exemple concret : La douleur.

 

 

Il existe aujourd’hui, des centres d’évaluation de la douleur. J’ai passé personnellement plus d’un an dans un de ces centres pour essayer de m’aider à moins souffrir.

 

 

 

Première chose, on vous demande de quantifier votre douleur sur une échelle de 1 à 10 ?

 

 

Permettez-moi une petite réflexion : pour pouvoir quantifier cette douleur, il faut en avoir la valeur.

 

 

Hors hormis quelques rares exception, (coupure, brûlure, et petits chocs) personne ne ressent la douleur de la même manière.

 

 

 

J’ai mal à la tête, j’ai une rage de dents, vous aussi et pourtant sommes nous sur de ressentir la même chose ? Rien n’est certain.

 

 

Faudrait-il alors que le médecin chargé de cette évaluation se prodigue la même opération ou le même traumatisme pour en avoir une valeur réelle, c’est impossible donc très difficile à cerner.

 

 

Alors on travaille par tâtonnements, et après des mois de prise de médicaments divers et variés au effets  indésirables plus ou moins désastreux, on trouve un protocole sensé vous convenir.

Deuxième exemple plus sympathique mais néanmoins aussi mystérieux : L’orgasme féminin ?

 

Qui à ce jour est capable de me donner une définition exacte de l’orgasme : personne !  

 

 

 

Prenez cent femmes et posez leur la question, il y a fort à parier que vous obteniez cent réponses différentes. La encore rien n’est scientifiquement prouvé.

 

 

 

Il n’y à pas de recette miracle. Pour cela, il faudrait que nous en tant qu’homme, nous ayons le ressenti de cet événement, hors nous ne pouvons que l’imaginer ! Et encore …

 

 

Nous sommes en grande partie dans ce genre de phénomène, dans l’imaginaire, chacun à une perception de l’événement différent.

 

 

Alors quand on veut donner à cette sensation une connotation scientifique, j’ai des doutes !

 

 

La chance à voulu que je la gent féminine  soit assez présente dans ma vie, que mon plaisir passe d’abord par le leur, et pourtant, je ne me targuerais pas d’avoir réussis à chaque fois, loin sans faut….

 

 

 

A suivre ….

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique