logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/12/2010

ET POUR FINIR ....

Et pour finir l’année en « Beauté », quelques pensées sur les seins des femmes….

s1.jpg

 

 

C’est curieux, se faire refaire les seins, ça coute la peau des fesses.

(Vincent Roca)

 

s2.jpg

 

Dieu a donné à la femme deux seins parce qu’il a donné à l’homme deux mains.

(Léo Campion)

 

s3.jpg

 

Quand je regarde la poitrine d’une femme, je vois double.

(Jules Renard)

s4.jpg

 

 

Tous les seins sont des bijoux.

Quand ils sont jeunes, ce sont des cabochons et après ce sont des pendentifs…

(Sacha Guitry)

29/12/2010

L'essence coute chère ...M'enfin???

En France, un gars est en voiture sur l'autoroute lorsqu'il  arrive à un bouchon de circulation quelqu'un frappe à sa vitre.

 

Le chauffeur la baisse et demande :

- Qu'est-ce qui se passe?

 

L'autre gars dit:

-        Des terroristes ont pris Martine Aubry,Ségolène Royale, Hollande et Besancenot en otages, et ils demandent 1 million d'euros sinon ils les arrosent d'essence et ils jettent une allumette dessus...

 

 

- Alors vous comprenez, on passe à chaque auto

pour  ramasser des dons.

Le chauffeur demande :

 

- Et les gens donnent combien ?

- 5 à 10 litres... ça dépend...!!

Les lendemains de la Veille...

Le nouvel An arrive à grands pas, gardez un peu de dignité.

 

Ne soyez pas les gagnants du Lendemain de la Veille…

f1.jpg
f2.jpg
f3.jpg
f4.jpg
f5.jpg
f6.jpg

28/12/2010

DE L'EMPLOI DU PASSE SIMPLE.

 

En cette fin d’année, je vous propose quelques

Plaisants exemples de l’emploi

du passé simple.

 

Pas si simple !!!
 
 
 


 1. Non ! Ce n’était pas chose évidente que cette conversation toute en langue morte. Et pourtant je la tins.


 
 2. Hier, nous achetâmes le DVD d'’un spectacle de Félicien Marceau et, tout de suite, nous le mîmes.


 
 3. Comment ? Vous avez mis à la casse votre vieille Volkswagen ? C’est bien dommage ! Tiens ! Vous souvient-il qu’un jour vous me la passâtes ?
 
 4. Bien que vous ayez laissé passer votre chance de cesser d’être une prostituée, un jour, vous le pûtes.


 
 5. Merlin n’était qu’un simple mortel jusqu’à ce qu’enchanteur il devint.


 
 6. Deux vieux acteurs hollywoodiens discutent : - Te rappelles-tu notre premier film ... ce western dans lequel nous jouions les indiens ? - Oh oui ! Et je sais que nous nous y plûmes.


 
 7. Vous saviez que ce manteau était tout pelé ... alors pourquoi le mîtes-vous pour la réception d'’hier soir ?


 8. C’est dans ce tonneau que notre vieux vin fût.
 
 9. On nous offrit une augmentation et, bien-sûr, nous la prîmes.


 10. Les moines brassèrent la bière et la burent.
 
 11. Comme tout bon musulman qui se respecte doit s’y rendre au moins une fois, c’est cet été, qu’au pèlerinage de la Mecque, il alla.


 
 12. C’est bien parce que vous m'avez invité à goûter votre Beaujolais que je vins


 
 13. Charlotte Corday cacha le poignard en son sein, sortit de chez sa logeuse et, soudain, à l'’idée du crime qu’elle allait perpétrer, elle se marra.


 
 14. Que la crevette était un insecte, vous le crûtes assez.


 
 15. A l’'idée qu’ils auraient pu y laisser leur vie, à grosses gouttes, ils suèrent.


 
 16. Pour les prochaines vacances, l'’idée d’aller en Arabie Saoudite, ils émirent.

 17. C’est à cause du trou que cet enfant fit en bas de leur porte, que ses parents le châtièrent.


 18. Elle était encore en train de lui bénir la poitrine à coup de surin lorsque les flics la serrèrent.

 
 19. Heureusement que vous avez retrouvé des capitaux ! Car mettre la clé sous la porte et déposer le bilan,
vous faillîtes !


 
 20. Comment ? D'’enfiler correctement ce pantalon, incapable vous fûtes ?

 

 

 

 


 

 

 

20:08 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

27/12/2010

ECUREUILS...

Ils sont souvent difficiles à voir, bien camouflés dans les arbres avec leur couleur fauve ou gris.

 

Ils sont rapides comme l’éclair, vifs comme le vent, mais ils sont et c’est la notre chance :

Curieux et gourmants…

 

Et donc avec un peu de patience, et de la chance, on peut faire de belles rencontres.

 

e1.jpg
e2.jpg
e3.jpg
e4.jpg
e5.jpg
e7.jpg
e8.jpg
e10.jpg
e11.jpg
e12.jpg
e13.jpg
e14.jpg
e15.jpg
e16.jpg
e17.jpg
e19.jpg

18:00 Publié dans Photos | Lien permanent | Commentaires (1)

23/12/2010

LA VIE APRES LA MORT ...

Un couple se promit que le premier qui viendrait à mourir,

informerait l’autre de la vie après la mort…

 

 

Après quelques années, l’homme partit le premier…

Il respecta sa parole et prit contact  avec sa femme…

 

 

“Susan...Susan....”

 

 

“C’est toi Michel ??”

 

 

“Oui, je suis revenu comme convenu”

 

 

“Allez, raconte, c’est vrai ?!? ”

 

 

“ Bien, je me lève le matin et je fais l’amour.

Après le petit déjeuner, je fais à nouveau l’amour…

Après, je profite du soleil… et je fais deux fois l’amour de suite !!

Après le repas, je ne fais que l’amour et encore après le souper !

 

 

Ainsi se passe mes journées…

 

“ Bien Michel ,… Tu dois être au paradis ! ! ! ”

 

 

 

“ Non, non …

 

 

Je suis un lapin de garenne dans les Ardennes  ! ! !

21/12/2010

JOYEUSES FÊTES à VOUS.

A MES AMI-ES-.pps

20/12/2010

Pour nos jeunes d'aujourd'hui !!!!!!

Cette dictée est incroyable mais vrai.

 

 Ne manquez pas de la lire, c'est  surprenant. On dira après que le français n'est pas compliqué ! Ce petit  texte, que je vous laisse savourer est une dictée trouvée dans un vieil almanach :

 

 

 

 

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère. De ce mariage, est né un fils aux yeux pers*. (*pers = entre vert et bleu).

 

Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire.

 

Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère. Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

 

Aucun des deux n'est maire. N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère. Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire. Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

 

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd. Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils. Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd.

 

 

 

 Vous êtes toujours là ?

 

ALEXIS GODILLOT (suite)

Alexis Godillot.jpg

L'AVENUE GODILLOT

 

 

Alexis Godillot réalise dans les années 1880 l'urbanisation et le lotissement de la partie sud ouest de la ville. Il crée ainsi tout un quartier résidentiel où il impose un modèle uniforme de clôture : un petit muret d'environ 0.40 m de hauteur surmonté de barres rondes en bois.

De l'actuelle rue Pierre Moulis à l'est, jusqu'à la rue des villas (actuelle rue Victor Hugo) à l'ouest, sont alors tracées, entre autres, l'avenue de Beauregard, la rue Mireille (actuelle rue

Pierre Brossolette) et l'avenue Victoria. Pour cette avenue prestigieuse, interdite aux chariots et aux charrettes non suspendus, Alexis Godillot cède 2424m2 de terrains à la ville. Elle est renommée avenue Godillot, en séance du conseil municipal du 13 avril 1898, cinq années après le décès du célèbre industriel.

 

 

 

 

 

(Remerciement aux Archives communales d’Hyères pour leurs aides précieuses).

ALEXIS GODILLOT (suite)

av alex god.jpg

LA FONTAINE GODILLOT

 

 

Les fontaines sont pour Alexis Godillot un complément ornemental indispensable à l'aménagement paysager des quartiers qu'il crée. Il fait don à la ville de plusieurs fontaines dont la fontaine Godillot. Cette fontaine monumentale, installée au carrefour de l'avenue Godillot est une création du sculpteur Mathurin Moreau (1822-1912), remarqué pour son style académique, souvent allégorique. Ses sculptures ornent notamment l'Opéra de Paris, les Tuileries, le Trocadéro etc.

Erigée en 1898, cette très vaste fontaine représente quatre personnages mythologiques liés au thème de l'eau : Neptune, Amphitrite, Acis et Galatée. Surmontée, à sa création, d'une lanterne-phare au gaz et alimentée par une dérivation du Béal, l'eau de ville y coule aujourd'hui en circuit fermé. Elle fut entièrement rénovée en 1995.

Fontaine 2.jpg

 

fontaine détail Haut.jpg

 

fontaine détail.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Remerciement aux Archives communales d’Hyères)

 

Fontaine AG 1.jpg

14/12/2010

Ouvrez, Ouvrez la cage aux oiseaux...

n2.jpg

 

n1.jpg

Ben oui...

Un touriste à Ajaccio prend contact avec l'autochtone :  
  - C'est un bien beau pays que vous habitez là."

-        Ouais... on peut dire comme ça.

-           - Et de la belle terre...bien grasse...fertile

-           - Peu ! pensez-vous...y à rien qui pousse ici.

-           - Vous me surprenez. Je suis moi-même agriculteur sur le continent et je suis sûr qu'ici, si on plante, .....

 

 

   - Ah ben évidemment, si on plante, alors...

LA PISCINE...

Un français, un Américain et un Belge sont invité par un ami Saoudien qui leur fait visiter son immense domaine.

 

Ils arrivent près d'une piscine vide...

- Mais pourquoi est-elle vides ? demande le Français.

- Eh bien, c'est parce qu'il y a un système génial qui permet de la remplir de ce que l'on veut. Mettez-vous près du bord, dites un mot, et la piscine se remplira immédiatement de ce que vous avez demandé.

 

Le Français s'approche le premier et dit : " Champagne ! " La piscine se remplit effectivement de champagne, le Français plonge, nage, boit, HEUREUX !

 

- A mon tour ! dit l'Américain.

On vide alors la piscine, l'Américain s'approche du bord, dit " Bourbon ! ", la piscine se remplit de bourbon, l'Américain plonge, nage, boit, HEUREUX !

 

On vide à nouveau la piscine, le Belge se précipite alors au bord, glisse, tombe au fond et dit : " Merde ! "

13/12/2010

A Propos de caisse d'épargne...

n3.jpg

 

n4.jpg
n5.jpg

18:55 Publié dans Photos | Lien permanent | Commentaires (2)

Caisse d'épargne ...

Devant l'entrée du siège social de sa banque, un trader gare sa Porsche flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues. Comme il commence à sortir de sa voiture un camion, à toute allure, passe si près qu'il arrache la porte ! Puis disparaît aussi vite.

Le trader se rue sur son portable et appelle la police. Cinq minutes après les agents sont là. Avant même qu'un des policiers n'ait pu poser la moindre question, le trader commence à hurler :

- "Ma superbe Turbo est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! Elle est foutue, elle est foutue !"

 

Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dégoût et dit :

- "C'est absolument incroyable à quel point, vous autres banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentrés sur vos biens que vous ne pensez à rien d'autre dans la vie."

- "Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ?" sanglote alors le propriétaire de la Porsche.

 

Le policier répond :

-      "Vous n'avez même pas conscience que votre avant-bras droit a été arraché quand le camion vous a heurté."

 

Le banquier regarde son bras avec horreur.

- "PUTAIN !!!   Ma Rolex !!!!..."

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique