logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/04/2009

LES PERLES DE NOS POLITIQUES...

 La moitié du nuage d'ozone qui sévit dans la région parisienne est d'importation anglaise et allemande.

 

 

 Roselyne Bachelot

 

ET VIVE LES ALSACIENS...

Cela se passe en France dans la région alsacienne, par manque de main d’œuvre les vignerons ont engagé des étrangers pour les vendanges et parmi eux un Africain surnommé Janvier qui parle peu le français. 

Après la première journée, la dame du vigneron inquiète demande donc à Janvier comment cela s’est-il passé. 
- Oh très bien madame; il y a une bonne ambiance et aujourd’hui nous avons coupé la riesling. 
- Mais non on ne dit pas LA riesling, mais LE riesling. 
- Ah bon ? J'ai fait une erreur sur LE. 

La seconde journée de nouveau la dame lui demande donc comment la journée s’est-elle passée : 
- Oh très bien madame, l’ambiance est très bonne malgré le travail dur, je me plais bien, les copains sont chouettes aujourd’hui nous avons coupé la Gewurztraminer.  
- Mais non Janvier, on dit LE Gewurztraminer et pas LA Gewurztraminer.  

Le lendemain janvier est absent au départ du matin et la dame du vigneron est donc très inquiète pour lui, mais vers 10 heures, elle rencontre Janvier, assis sur le banc près de l’église et elle l’interroge : 
- Mais Janvier pourquoi n’es-tu pas venu au travail aujourd’hui ? 
- Oh non madame, car aujourd’hui mes copains ont dit qu’ils coupaient LE pinot noir ! J'ai eu peur qu'ils se soient trompés eux aussi !

 

27/04/2009

JOLIE FIN ...

Après une soirée, un gars ramène sa copine chez elle, à

 

 3h du matin, dans un quartier très huppé.

 

Ils sont à la veille de s'embrasser pour se dire bonne nuit devant la porte d'entrée, lorsque le gars commence à se sentir excité sexuellement.

 

Avec un air confiant, il se penche vers elle en souriant, une main accolée sur le mur (très important  pour la suite de l'histoire!), et lui dit:

 

 Chérie, me ferais-tu une gâterie ?

 

Horrifiée, elle répond:

 

- Tu es malade? Mes parents pourraient nous voir

 

Lui

 

 

- Oh, alleeez ! Qui va nous voir à cette heure ? demande-t-il d'une voix haletante.

 

Elle

 

 

- Non, s'il te plaît. Imagines-tu si on se fait prendre ? La fille du juge local se doit d'être exemplaire!

 

Lui

 

 

- Oooh alleeez ! Il n'y a personne aux alentours,  ils dorment tous.

 

Elle

 

 

P-A-S  Q-U-E-S-T-I-O-N. C'est trop risqué !...

 

Lui

 

 

- Oooh s'il te plaît ! S’il te plaiiiiit, je t'aime tellement ?!?

 

Elle

 

 

- Non, non, et non. Je t'aime aussi, mais je ne peux  pas

 

Lui

 

 

- Oh siiiii tu peux ! Tu peeeeeux ! S'il te plaiiiiiiiiit

 

Elle

 

 

- Non, non et non. Je ne peux simplement pas.

 

Lui

 

 

- Je t'en suppliiiiiiiiie...

 

Elle

 

 

- Donne-moi une seule bonne raison, dit-elle.

 

Le jeune homme se lance alors dans une argumentation  passionnée de dix bonnes minutes sur les besoins et pulsions masculines, d'une voix de plus en plus rauque.

 

 

Soudain, la lumière dans l'escalier s'allume, et la  p'tite soeur de la jeune fille apparaît en pyjama, les cheveux en bataille, les yeux bouffis, et leur annonce d'une voix endormie :

 

 

-         Papa m'a dit de te dire : « Soit tu lui fais sa gâterie, soit moi je lui fais sa gâterie…

 

-         En cas de besoin, maman dit qu'elle peut descendre elle-même la lui faire.

 

 

 Mais par pitié, dis à ce con, d'enlever sa main de l'interphone » !

 

 

 

  

 

 

JESUS

Un Allemand, un Anglais et un Français déjeunent au restaurant.

 

Le  type à table en face d'eux ressemble vraiment  beaucoup à Jésus..

 

A la fin, l'Allemand veut en avoir le coeur net... il se lève  et va voir le type :

 

 

 

Vous savez que vous ressemblez beaucoup à  Jésus ?

 

Je suis Jésus.

 

 

 

Ah quelle chance ! 

 

Je suis un fervent catholique et,  justement j'ai un terrible mal de tête.

 

 

 

Jésus tend la main, touche  son front et guérit son mal de tête.

 

 

 

L'Allemand revient à sa table  et raconte ce qui s'est passé.

 

 

 

L'Anglais se lève à son tour et va voir Jésus :

 

 

 

Je crois en vous et j'ai un horrible mal au  bras

 

 

 

Jésus tend la main, touche son bras et guérit son  rhumatisme.

 

 

 

L'Anglais revient à sa table et raconte ce qui s'est  passé.

 

 

 

Le Français ne bouge pas.

 

Au bout d'un moment, Jésus se pose  des questions. Il se lève à son tour et s'approche.

 

 

 

Et vous,  dit-il au Français, vous n'avez mal nulle part ?

 

 

 

Surtout, ne me  touchez pas ! Je suis en arrêt maladie ! 

 

  

 

24/04/2009

LES PERLES DE NOS POLITIQUES...

Voici que s'avance l'immobilisme, et nous ne savons pas comment l'arrêter.

 

 

Edgar Faure

 

 

Nouvelles des Tourtereaux.

medium_T1.jpg
Maman, surveille sa progéniture. 
medium_T2.jpg
Et deux Tourtereaux, 2 
medium_T6.jpg
On s'emplume 
medium_T9.jpg
On prend des bains de soleil 
medium_T7.jpg
On gloutonne!!!

23/04/2009

Les Perles de nos Politiciens...

 Il doit bien rester un angle de tir pour la paix.

 

 

Bernard Kouchner

 

Oh le beau ballon !!!!



Un couple roule dans une voiture sur l'autoroute. Le mari est au volant. 

Tout à coup sa femme dit : 
- Chéri ! Je veux te quitter ! 

Le mari accélère de 10km/h... 
- Je prends les gosses avec moi et on va chez ma mère ! 

Le mari accélère à 150km/h... 
- Je prends tous les meubles, y compris la télé 16/9 ! 

Le mari accélère encore de 10km/h... 
- Je prends toute ta collection de timbres et de pièces étrangères ! 

Le mari accélère... 
- Je veux aussi une pension mensuelle de ta part ! 

La voiture roule à 170km/h et se rapproche dangereusement d'un camion, et le mari est toujours impassible. 

- Bon sang, mais dis quelque chose ! Je t'ai tout pris ! Qu'es-ce que tu as que je n'ai pas ? 

Le mari la regarde en souriant et dit : 
- L'airbag

 

Z'avez pas vu mon vélo...

A la frontière du Mexique

Juan arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des États-Unis en bicyclette. 
Il a un gros sac sur ses épaules. 

Le douanier l'arrête et lui demande : 
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac ? 
Il répond : 
- Du sable. 

Le douanier, incrédule, lui dit : 
- On va voir ça... Descends du vélo. 
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol. 
Il fouille dedans sans rien y trouver. 
- C'est bon, lui dit-il. 

Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa bicyclette. 

Une semaine plus tard, la même chose se produit. 
Le douanier demande à Juan : 
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ? 
Juan répond : 
- Du sable. 

Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse. Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il laisse donc Juan repartir sur son vélo. 

Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent. A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable. Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable. 

Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en bicyclette avec son sac de sable. 


Un beau jour, alors qu'il est en retraite, le douanier prend ses vacances au Mexique et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage. 

- Hé ! je te reconnais, toi! Tu n'est pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ? 
Juan reconnaît le douanier et lui répond : 
- Oui, c'est moi. 
- Qu'est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier. 
- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan. 

Le douanier se décide finalement à lui demander : 
- Écoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose. Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?... 

Juan esquisse un petit sourire et répond : 
- Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar. 

Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse : 
- Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ? 

- Des bicyclettes.

 

16/04/2009

Et voici le premier ...

Et voilà en toute première, la naissance du premier tourtereau.

 

 

Comme d’habitude et avec une précision horlogère que les Suisses pourraient leurs envier, exactement 15 jours après la ponte du premier œuf.

 

 

Nous attendons donc le suivant demain…

medium_Le_1er_né.jpg

 

medium_poussin_1_2.jpg

LES PERLES DE NOS POLITIQUES

Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints.

 

 

Jean-Pierre Raffarin

 

LA COURSE D'ESCARGOT



Une femme reçoit des amis à dîner ce soir. 

Elle décide de leur préparer des ESCARGOTS et envoie son mari en acheter des frais. 

Le mari se met en quête des gastéropodes. 
Il fait d'abord le marché, mais ne trouve pas ce qu'il cherche. 
Par contre, on lui donne l'adresse d'une ferme hélicicole ou il achète une douzaines d'ESCARGOTS. 

En rentrant chez lui, le type voit une pauvre jeune femme en détresse sur le bas-côté de la route. 
Le pneu est crevé et la jeune femme n'a jamais changé de roue de sa vie. 
Ni une, ni deux, le bon samaritain lui remplace la roue, et comme la madame elle est gentille, elle lui propose de le remercier en lui offrant un verre chez elle. 

Une chose en entraînant une autre, le monsieur passe la nuit avec la madame, et oublie complètement les ESCARGOTS, sa femme, et la réception prévue pour le soir. 

A 8 heures du matin, il bondit comme un fou hors du lit en criant: 
- Merde, ma femme... et la réception d'hier soir ! ça va être ma fête ! 

Il fonce chez lui. 
Il arrive devant la porte, pose le sac avec les ESCARGOTS sur le sol et sonne car il a oublié ses clefs. 
Sa femme ouvre la porte, très en colère, lui demande: 
- On peut savoir où tu as passé l'après-midi et la nuit dernière ? 

Alors l'homme regarde les ESCARGOTS en train de ramper sur le paillasson, puis il regarde sa femme, puis s'adresse aux ESCARGOTS: 
- Allez les gars! On y est presque !!!

 

14/04/2009

LES PERLES DE NOS POLITIQUES...

 Je me demande si l'on n'en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand, je ne me souviens pas qu'on en ait fait autant pour Giscard.

 

 

André Santini

 

PETITE QUESTION DE CONSCIENCE.

 

 

Vous conduisez votre voiture dans une nuit de tempête terrible.

 

La visibilité est presque nulle, les vents sont atroces.

 

 

Vous passez devant un arrêt d'autobus, isolé,

 

où attendent trois personnes:

 

 

 

1. Une dame âgée en sérieux danger de mort.

 

2. Un vieil ami qui vous a déjà sauvé la vie.

 

3. La femme (ou l'homme) de vos rêves, votre partenaire idéal.

 

 

 

QUESTION: Vous ne pouvez prendre qu'un seul passager à bord, qui prendrez-vous?

 

 

 

 

 

 

 

Pensez-y bien avant de continuer à lire...

 

 

 

 

 

Ceci est un dilemme moral et éthique qui a été utilisé en entrevue de travail.

 

 

Vous pouvez prendre la vieille dame, car elle est en danger de mort,

 

et il serait logique d'essayer de la sauver en premier.

 

 

 

Ou vous pourriez prendre votre vieil ami, puisqu'il vous a sauvé la vie,

 

ce serait une bonne occasion de lui rendre un service à la hauteur.

 

 

 

Cependant, vous ne rencontrerez  peut-être plus jamais le partenaire idéal...

 

 

 

Pensez-y bien avant de continuer à lire...

 

 

La personne interviewée qui a été engagée (parmi 200 candidats)

 

n'a pas hésité à donner sa réponse.

 

 

 

J'adore cette réponse! QU'EST-CE QU'IL A DIT?

 

 

 

Tout simplement:

 

 

"Je donnerais les clés de la voiture à mon vieil ami, et je le laisserais

 

prendre la vieille dame pour l'emmener à l'hôpital.

 

 

Moi, je resterais là pour attendre l'autobus avec la femme de ma vie."

 

 

 

 

 

 

IL FAUT SAVOIR SURPASSER LES OBSTACLES APPARENTS QUE NOUS DONNENT NOS PROBLÈMES, ET APPRENDRE À PENSER CRÉATIVEMENT !

 

 

BONNE RÉFLEXION ! ! !  

 

 

 

  

 

 

13/04/2009

PERLES DE NOS POLITIQUES....

 Quand le moment est venu, l'heure est arrivée.

 

 

Raymond Barre

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique