logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/12/2008

SOUVENIRS, SOUVENIRS ..

 

 

Nous avons tous au grenier, à la cave ou dans des placards, des souvenirs d’hier soit en musique (disques 78 tours, Vinyles, Bandes magnétiques, K7, ect..) soit en images, (Flims 8 ou Super 8, Diapositives ou négatifs), seulement voilà, toutes ces merveilles s’abîment, et si elles étaient sur des CD ou DVD, on les regarderaient sûrement car souvent, nous n’avons soit, plus de magnétophone à bandes, ou de projecteur cinéma, et refaire tirer les photos sur papiers coûte fort cher.

 

 

Il existe des solutions pour chaque support, avec plus ou moins de réussite dans la récupération, parfois même un résultat médiocre ou des prix de transfert prohibitifs (films et photos en particulier).

 

 

Il est vrai que pour ces deux derniers supports, cela demande non seulement beaucoup de travail, mais surtout un matériel de qualité si l’on veut obtenir quelque chose de « propre » à la sortie.

 

 

Je me propose donc dans les articles qui vont suivrent, étant d’un naturel généreux,  de vous guider dans ces « récupérations » en vous donnant les petites combines et autres secrets, sans doute de polichinelle pour certains … ou de vous proposer mon aide pour « sauver » vos précieux souvenirs ayant tout le matériel et pratiquant depuis de longues années pour X,ou Y des sauvetages de hautes voltiges !!!

 

 

-         1) NUMERISATION DE BANDES OU K7 :

 

 

Le matériel :          Un magnétophone et/ou un lecteur de K7

 

                       Un amplificateur (pas obligatoire) mais préférable.

 

                       Un câble avec à chaque extrémités, un « Jack » ou prise « Din » suivant le modèle que vous avez.

 

De toute façon un côté est forcément un Jack 3.5.

 

 

         Les branchements : Brancher le câble « Jack » d’un côté sur la sortie ‘Casque’ du magnéto ou K7 (ou de l’ampli si vous passez par ce système qui permet des réglages plus fin, graves, aigues, basses, ect.. ; et l’autre sur la carte son de votre ordinateur, entrée « micro » généralement de couleur rose.

 

 

         Certain PC ont aujourd’hui des prises « son » devant, ce qui facilite bien sûr le branchement.

 

         Prévoyez un câble d’une longueur suffisante.

 

ATTENTION : Pour le PC il faut un Jack Stéreo et de l’autre, c’est suivant votre matériel.

 

         Si vous avez une prise DIN (ronde à 5 broches) ou RCA (une rouge et une noire).

 

         On trouve ce genre de câble dans toutes les grandes surfaces.

 

 

 

         Le logiciel de numérisation : Comme donné dans l’article précédent, le logiciel Audacity convient parfaitement et en plus gratuit. (À télécharger sur www.telecharger.com).    

 

 

Pour pouvoir transformer vos fichiers en MP3, il faut lui adjoindre un fichier nommé LAME. A télécharger également.

 

        

 

         Ensuite copier « lame.exe » dans le répertoire ou vous avez installé Audacity en principe : C:ProgramfilesAudacity et l’exécuter.

 

 

         La première fois lors de l’opération enregistrer sous mp3, il faudra aller rechercher le fichier « lame_enc.dll » qui est dans le répertoire d’installation d’Audacity.

 

 

         Pour numériser, rien de plus simple, choisir « Microphone » dans la liste déroulante, régler le curseur de niveau sonore d’enregistrement (il faut parfois faire plusieurs essaies pour trouver le bon niveau).

 

 

         Cliquer sur le bouton « rouge » et lancer la lecture de votre bande ou K7. Bien sûr il faut du temps, l’enregistrement se faisant en temps réel.

 

         Pour arrêter, cliquez sur le bouton carré Jaune.

 

 

Une fois l’opération terminée, il faut enregistrer votre « fichier » dans un format WAV ou MP3.

 

 

Pour la qualité optimale, le WAV est mieux mais le fichier sera plus gros.

 

 

En MP3, différents taux de compression existe, plus vous compressez, plus le ficher est petit, moins le son est bon…

 

Ensuite vous pouvez graver ces fichiers sur des CD que vous pourrez lire sur votre lecteur de salon ou dans votre autoradio si ce dernier le permet.

 

 

A noter que pour ceux qui auraient la chance d’avoir NERO 6 ou 7, cet utilitaire contient d’une part un très bon logiciel de capture et de numérisation avec de nombreuses possibilités d’amélioration de la numérisation, comme, réduire le volume d’enregistrement si ce dernier a été trop fort (saturation), réduire les bruits de fonds, les craquements et pleins d’autres choses encore. Et bien sûr un excellent logiciel de gravure.

 

 

Voilà, j’espère ne rien avoir oublié et avoir été assez clair et surtout que cela répondra à certaines questions que vous vous posez peut-être sur ce sujet.

 

 

 

De toute façon vous savez ou me trouver pour les questions :

 

 

Gilles377@gmail.com

 

 

 

Demain nous aborderons la numérisation des disques 78 tours, et vinyles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique